10 points de vie dans un skatepark

(valables partout dans le monde, dans n’importe quel ordre, et non exhaustifs)

Un skatepark n’est pas une aire de jeu. Si vous voulez faire du toboggan, jouer au foot ou jongler avec un diabolo, allez dans un jardin public ou à la plage. Seul les skateboards, rollers agressifs, BMX, VTT Dirt et Trottinettes freestyles sont autorisés. (à vérifier quand même selon le réglement intérieur de chaque skatepark).

Un skatepark n’est pas une garderie ni une crêche ! Les parents doivent rester à proximité de l’enfant et non aller bronzer sur la plage ou siroter un mojito au bar du coin. S’il n’y a pas de gardien ou de responsable de structure - ce qui représente 95% des skateparks Français - ce n’est en aucun cas aux plus agés qui se trouvent dans le skatepark à surveiller les plus petits. C’est par contre un de leur rôle de faire respecter le réglement intérieur avec tact, et de le faire comprendre aux enfants et/ou aux parents.

Un skatepark n’est pas une poubelle! Les emballages de glaces, bonbons, biscuits, boissons ou autre, doivent soit finir dans votre sac à dos, soit dans une poubelle. Il en va de même pour les divers dégradations et autres tags. Si la structure a une anomalie, signalez le problème au responsable du skatepark ou à la mairie. Le numéro se trouve généralement sur le panneau obligatoire à l’entrée du skatepark.

Respecter le règlement intérieur en vigueur. J’insiste notamment sur le fait qu’il faut avoir l’âge minimum autorisé. Qu’il ne faut jamais rider seul. Que les casques, genouillères, coudières et autres protections sont fortement recommandés et utiles, même si vous pensez avoir l’air d’un bouffon du roi.

Avoir du bons sens. L’utilisation d’un skatepark doit se faire en bonne entente avec les autres pratiquants, dans le respect des différents niveaux et expériences, mais aussi en observant les règles de politesse ainsi que les règles élémentaires de courtoisie et de respect d’autrui. Tout le monde est à la même enseigne, habitué(e)s ou non, débutant(e)s ou non.

Ne pas se surestimer. Il faut savoir évaluer ses capacités par rapport au niveau requis sur les différents modules et s’équiper en protections adaptées. Tout le monde pratique en connaissance de cause et accepte les risques liés aux possibles chutes ou risques d’accrochage.

Le waxage doit être modéré. Un coping ou une barre peut bloquer avec l’usure, c’est normal. Surtout avec les aggressions extérieures comme la météo ou le climat... Mais ce n’est pas une raison pour poncer un pain de wax ou sa bougie de communion pour glisser sur un mètre de tube ! Un ou deux passages suffisent, si ça bloque encore, c’est dû aux frottements et donc à votre manque de vitesse. Les rails en plastique (80’s style) peuvent être une solution.

Observez les lignes ! Dans une ville, il y a des routes. Dans un skatepark, c’est pareil. Vous ne restez pas immobile en plein milieu d’une Nationale ? Eh bien ne restez pas planter sur les tables, funbox, curbes ou rails. Si vous voulez squatter, faites le autour des zones de ride, sans gêner le passage. De même lorsque vous voulez traverser devant un module, assurez-vous d’avoir regarder tout autour de vous et de ne mettre personne en danger.

Une plateforme d’un module n’est pas une aire de stationnement. Ces plateformes peuvent servir à réaliser des tricks, c’est donc inutile d’aller s’entasser en haut des quarters ou autres plans inclinés pour y parler ou bronzer. Pendant l’attente, évitez de faire dépasser les roues avant des trottinettes ou de caler votre tail de board alors que quelqu’un arrive en face. C’est stupide et dangereux!

Le snaking est interdit !! Se faufiler comme un serpent devant quelqu’un qui s’engage ou qui allait le faire, ça revient à griller une priorité à droite. Quand ça passe c’est agaçant pour celui ou celle qui subit le refus, et quand ça ne passe pas, ça peut faire très mal pour les deux parties...

√ JE VIENS, JE RIDE, JE PARS

√ JE PRENDS MES PRÉCAUTIONS AVANT D’ENTRER 

√ JE PRENDS UN SAC POUR Y METTRE MES AFFAIRES (1 PORTE-MANTEAU PAR RIDER)

√ JE M’ÉQUIPE À DISTANCE DES AUTRES, EN DEHORS DE LA ZONE DE PRATIQUE

√ JE RIDE LES SPOTS ADAPTES À MON NIVEAU

√ JE FAIS DES PAUSES BRÈVES, EN DEHORS DE LA ZONE DE PRATIQUE

 

 

→ PAS DE RÉSERVATION

→ ZONE VISITEURS / ACCOMPAGNATEURS ACCESSIBLE 

EN PARTENARIAT AVEC

En partenariat avec

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Vous avez une question ?

4 + 8 =